[Presse] Les faits divers du réseau Citura

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  quentin.51 le Mar 5 Sep - 23:06

Voici un article très intéressant paru dans l'Union :

L'Union a écrit:
Bus, tram : ce qui inquiète la CGT des transports urbains de Reims

La CGT des transports urbains sera dans la rue, le 12, pour s’opposer à la loi travail. Mais aussi pour dénoncer des problématiques locales, comme les ralentisseurs ou l’accès à Reims Village.

Dans une lettre en date du 29 août, la CGT des Transports urbains de Reims interpelle Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, et le maire, Arnaud Robinet, sur les problématiques rencontrées par les bus et tramways. Ces préoccupations, nées il y a plusieurs mois, seront d’ailleurs au cœur des revendications des salariés mobilisés contre la loi travail le 12 septembre.


Le parvis de la gare



Au menu des griefs du syndicat, la situation sur le parvis de la gare. Dans cette zone « à part » de la ville, où la police est priée de ne pas intervenir puisque territoire de la SNCF, les problèmes de circulation et les conflits avec les usagers de véhicules légers sont légion selon Khira Rhimou, déléguée syndicale CGT Tur. « Ça a un impact sur l’exploitation. Il faut attendre que les voies se dégagent, ce qui génère des départs en retard. Or on a des engagements. » Selon la CGT, une rétrocession du parvis à la Ville devrait permettre à cette dernière d’imposer enfin ses choix en matière de circulation. Notons que le syndicat aimerait être informé des avancées concernant le futur pôle multimodal voisin, qui devrait apporter des solutions. Idem pour ce qui est du complexe multisport sur l’ex-Sernam.

Les passages surélevés



Le syndicat s’inquiète de voir fleurir une multitude de passages surélevés « qui détériorent la santé physique des conducteurs ». Preuve en est, selon lui, l’apparition de distorsions de châssis sur les bus. « Tous les conducteurs le sentent, on observe des problèmes cervicaux et dorsaux-lombaires. Beaucoup ont d’ailleurs recours à des coussins pour amortir », indique Khira Rhimou, qui affirme que nombre de ralentisseurs ne sont pas réglementaires et doivent être rabotés. La CGT prône l’installation de coussins berlinois, « plus doux ».


Restriction de voie rue Gambetta



Selon la déléguée syndicale, la restriction de voie mise en place rue Gambetta pour favoriser l’accès au parking « s’est imposée à nous sans concertation, sachant que c’est une sortie de couloir de bus. L’axe Gambetta-Chanzy était privilégié pour améliorer la vitesse commerciale. Et là, on nous impose une mesure qui impacte le temps de vitesse. »


Reims Village



« D’après ce qu’on nous a présenté, on a seulement une minute de temps supplémentaire pour la descente à Reims Village, sachant que cela ne nous suffira pas en cas de forte fréquentation », s’inquiète Mme Rhimou qui pense aux périodes de Noël et de soldes. « Ce n’était pas la proposition que l’entreprise avait faite. » Et de prôner « l’arrivée d’un nouvel espace protégé pour nos bus ».


Clinique de Bezannes



« On a besoin d’une rame supplémentaire sur le tram », affirme la déléguée syndicale, selon laquelle le système actuel ne permettra pas d’absorber le flux.

Des doléances examinées par Catherine Vautrin



Ce courrier de doléances, Catherine Vautrin l’a bien reçu. Elle a accepté d’y répondre point par point.
Concernant le parvis de la gare, « qui n’est pas la propriété de la collectivité », « c’est tout à fait vrai, il y a un encombrement. C’est un sujet dont nous aurons à discuter ». Le lien est étroit avec le projet de pôle multimodal, dont l’aspect positif a d’ailleurs été souligné par la CGT Tur. « On avance dans les études », précise Mme Vautrin. Pour ce qui est des ralentisseurs, la présidente du Grand Reims (qui a récupéré la compétence voirie le 1er janvier), prévoit de regarder « endroit par endroit » avant de tirer des conséquences. Elle n’exclut pas d’observer les avantages des coussins berlinois. Rue Gambetta en revanche, l’élue insiste sur l’aspect positif de l’aménagement des voies sur la fréquentation du parking. Et point de gêne particulière rapportée par le président de Citura, l’interlocuteur du Grand Reims en la matière. Pour le Sernam, Mme Vautrin rassure : « On aura l’occasion d’en parler avec les transports publics ». Côté Croix-Blandin, « les bus y entreront dès la mi-septembre. On va suivre cette évolution, on regardera quels sont les aménagements à apporter », rassure-t-elle. Enfin, pour ce qui est de la polyclinique de Bezannes… « On va déjà tenir nos promesses, c’est-à-dire faire un nouvel arrêt de tramway opérationnel pour l’ouverture. Nous observerons alors l’évolution du trafic et on tirera les conséquences », insiste Mme Vautrin, avant de rappeler : « J’ai l’habitude de recevoir les représentants de la CGT régulièrement. Je suis à leur disposition pour travailler avec eux. »

avatar
quentin.51

Messages : 4307
Date d'inscription : 16/04/2014
Age : 26
Localisation : Reims

https://www.youtube.com/user/busreims51

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  Kajiurago le Lun 11 Sep - 11:35

Pour résumer l'offre demain : sur les services Citura, ça roule à 50 %.
avatar
Kajiurago

Messages : 5429
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 28
Localisation : À l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  quentin.51 le Jeu 4 Jan - 19:08

Article paru aujourd'hui sur le site internet de l'Union :

L'Union a écrit:
[size=65]Bus, tramway: entre nouvelle grille tarifaire, lignes revues et ticket SMS
[/size]
Reims
À quoi les usagers des transports en commun rémois doivent s’attendre pour cette année 2018 ? Le point sur les principales nouveautés.

[size=114]Le dernier conseil communautaire de l’année 2017 fut l’occasion pour Patrick Bedek, vice-président du Grand Reims, en charge des transports, de dresser un tour d’horizon de ce qui est attendu.[/size]
[size=114]1[/size]

Voyager grâce à son téléphone



« Au sein du plan d’actions 2018, on va accentuer une demande qui a été faite depuis quelque temps déjà : améliorer le système digital et numérique auprès des usagers », explique d’emblée Patrick Bedek. « Le premier système mis en place, ce que l’on appelle le ticket SMS qui donnera la possibilité d’acheter des tickets à l’unité simplement à l’aide de son smartphone. »


Et de poursuivre :« Ainsi, à l’aide d’un simple numéro qui nous sera transmis, il sera donc possible de voyager. Plus besoin de chercher de la monnaie pour payer le chauffeur. Le montant du ticket sera débité sur votre opérateur téléphonique. »

[size=114]2Développement de la e-boutique[/size]



« La encore, il s’agit d’une demande formulée depuis quelques années, et qui, sera mise en fonction, cette année, la e-boutique. Une demande vivement attendue par nos usagers, assure Patrick Bedek. « C’est-à-dire la possibilité cette fois de prendre ses abonnements directement par internet, et pas seulement leur renouvellement, ce qui permet d’éviter de se déplacer en boutique et de se retrouver dans les queues interminables, comme on le déplore chaque année, en septembre, lorsqu’il s’agit de faire les abonnements scolaires. »


Une nouvelle grille tarifaire



Comme l’a présenté, la conseillère communautaire Caroline Barré, la société Mars qui a, à en charge l’exploitation du réseau de transports en commun du Grand Reims, doit émettre des propositions à la collectivité dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle grille tarifaire. Elle devra entériner par les élus du conseil communautaire. « Cela doit être fait avant le 1er juin 2018, pour une entrée en vigueur des nouveaux tarifs au 1er juillet 2018. »
La grille actuelle a été mise en service le 6 juillet 2015. Dans la délibération du conseil communautaire, on y apprend que Mars propose de n’opérer aucune inflexion majeure dans cette gamme tarifaire et d’augmenter les tarifs des titres dans la limite de la révision annuelle prévue au contrat de
concession.
[size=114]4[/size]

Des changements



sur deux lignes



Le réseau actuel est en place depuis deux ans et demi. L’année 2018 devrait voir quelques ajustements, « Notamment le Noctambus », cette ligne de nuit qui relie les principales résidences universitaires aux établissements nocturnes de la cité rémoise. « Une ligne très utilisée qui permet d’assurer la sécurité des jeunes lors de leurs retours de soirées, les jeudis, vendredi et samedi soirs. »
Autre ligne susceptible de connaître quelques modifications, « celle qui dessert la zone Farman. L’idée est de permettre aux nombreux salariés de pouvoir leur permettre de faire leur déplacement domicile/travail, grâce au réseau en commun », ajoute encore Patrick Bedek.
[size=114]5[/size]

Navette électrique



à Bezannes en essai



« Nous allons mettre en service une navette, électrique et autonome, entre le terminus de Bezannes et la gare TGV, afin d’améliorer le confort des usagers qui se retrouve à faire plusieurs centaines de mètres à pied, à monter des escaliers avec des valises par tous les temps, détaille Patrick Bedek. Il s’agira d’un essai d’un mois, sur lequel on compte beaucoup. » Affaire à suivre donc.
 Aurélie Beaussart
Pas d’agrandissement du parking-relais afin d’implanter des entreprises
Le parking relais Neufchâtel en terminus de la ligne de tramway compte aujourd’hui 189 places de stationnement, bien souvent libres puisque le taux d’occupation avoisine les 25%.
« Ce parking est situé à proximité immédiate de projets d’implantation d’activités nouvelles du parc d’activités Jean XXIII, situé sur la commune de Bétheny, et actuellement en plein essor », explique Raphaël Blanchard. « Plusieurs activités se sont implantées récemment et de nouvelles souhaitent s’y implanter, avec des créations d’emploi à la clé », ajoute Alain Wanschoor, le maire de Bétheny. Des projets bloqués faute de terrains disponibles.
Les élus du conseil communautaire viennent de débloquer deux parcelles cadastrées jusque là réservées à l’extension éventuelle du parking relais, pour permettre l’implantation de nouvelles entreprises sur le parc d’activités Jean XXIII.

avatar
quentin.51

Messages : 4307
Date d'inscription : 16/04/2014
Age : 26
Localisation : Reims

https://www.youtube.com/user/busreims51

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  NBus le Jeu 4 Jan - 21:54

On en sait plus sur l'essai de navette autonome à Bezannes ? J'ai l'impression que ça serait les petites cabines dont j'ai oublié le nom comme à Paris ou celles qui avaient été testé à Rouen et je vois mal ces trucs là monter la côte
avatar
NBus

Messages : 1520
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19
Localisation : Reims / Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  Kajiurago le Mer 31 Jan - 20:12

Le bilan de l'année 2017 est disponible :

http://www.lunion.fr/73079/article/2018-01-30/chiffres-de-plus-en-plus-de-voyageurs-et-de-projets-pour-citura-reims

Si vous ne voulez pas patienter le temps de la vidéo (non disponible quand on est connecté, allez comprendre), voilà les faits principaux tels que relatés (mes commentaires après) :
+2,48% de fréquentation, pour dépasser les 36 millions, et +2,3% de recettes par la vente de titres.
-19% de fraude, ramenant le taux à 3%.
Recrutement d'un community manager (5 000 "fans" Facebook) et succès des opérations de communication.
88 arrêts accessibles, avec les lignes 1 et 2 totalement accessibles et 70% de la 3. Objectif : tous les quais des lignes fortes accessibles pour fin 2018 (44% faits).
2 300 visiteurs aux JPO.
-20% d'incidents dûs à l'insécurité dans le tram.
Une année 2018 axée sur le digital et l'expérience client, 200 tickets SMS depuis le lancement du service le 24 janvier.
E-boutique sans boîtier, alertes via l'application, et nouvelle configuration de la Boutique pour septembre.

Mes réactions :
En ce qui concerne la fraude, 3% (des clients contrôlés) ça me fait bien rire. C'est sûr que sans vérifications aux heures de pointes ou sur le réseau de soirée, beaucoup de fraudeurs disparaissent des statistiques...
La ligne 2 totalement accessible, comme on le sait, c'est faux. Disons 99%
Au niveau de l'insécurité, pourquoi avoir exclu les bus de la statistique ? Et cela ne compte que les faits d'insécurité déclarés. Je n'accuse pas de manipulation des chiffres, mais une statistique aussi partielle, ça peut être aussi partial.
Et pas un mot sur les priorités aux feux et autres mesures destinées à accélérer la vitesse commerciale. Mais ça, ça dépend surtout du Grand Reims.
avatar
Kajiurago

Messages : 5429
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 28
Localisation : À l'Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presse] Les faits divers du réseau Citura

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum